Médecin coordonnateur

mathieukermonial no comments

Recrutement médecin coordonnateur

 

Depuis 2005, la présence d’un médecin coordonnateur dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) est obligatoire. Il aura un rôle assez diversifié : du processus d’admission, à l’encadrement des personnels soignants et au suivi des résidents.

L’EHPAD et le médecin coordonnateur

Les EHPAD – établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes – sont des maisons de retraites médicalisées qui proposent un hébergement en chambre.

Les EHPAD sont disponibles pour les personnes âgées de 60 ans, totalement ou partiellement dépendantes de l’aide d’une personne tiers pour des raisons médicales alliant des pertes d’autonomie physique ou mental (comme la maladie d’Alzheimer ou autres). Celles-ci ont donc besoin d’une aide médicale au quotidien. L’EHPAD prend soin de procurer aux résidents une prise en charge intégrale dont l’hébergement, l’animation quotidienne, les soins appropriés et la restauration.

Les EPHAD accueillent en général entre 50 et 120 résidents et leurs permettent à eux et à leurs familles et proches de se décharger de l’intendance quotidienne que le résident demande.

Vous êtes un EPHAD en recherche d’un médecin coordonnateur ? N’hésitez pas à nous joindre votre demande de recrutement.

 

Les missions du médecin coordonnateur

Effectivement, selon l’article D312-158, du Code de l’Action Sociale et des Familles, publié au journal officiel en 2011, le médecin coordonnateur est pourvu de missions médicales mais aussi administratives.

  • Il doit élaborer le projet de soins de l’établissement conjointement avec le personnel soignant, infirmier, infirmière, aide-soignant(e), auxiliaire, etc. de la maison de retraite.
  • Il coordonne les tâches de l’équipe soignante et des diverses intervenants libéraux à travers une commission gériatrique où il aura le rôle de président de commission.
  • Il donne un avis médical sur les admissions des personnes entrant dans l’EHPAD en prenant soin de leur état de santé et les capacités de soins de l’établissement.
  • Il valide l’état de dépendance des résidents de la maison de retraite.
  • Il est garant des bonnes pratiques gériatriques.
  • Il contribue aux formations du personnel de santé,
  • Il évalue les impératifs gériatriques et prescriptions médicamenteuses.
  • Il dresse un dossier type de soins pour chaque résident et un rapport annuel d’activité médical avec l’aide de l’équipe soignante.
  • Chaque résident aura un projet de soins de sa part.
  • Il a le devoir d’aider les professionnels de la santé à bien jauger leur prescription de médicaments et autres prestations en collaboration avec son pharmacien.

En cas d’urgence, il aura le droit de s’occuper des prescriptions et donner des médicaments aux résidents.

  • Il collabore à une mise en œuvre de réseaux gérontologiques coordonnées.

Vous pouvez consulter l’ensemble de l’article D312-158 sur le site de legifrance.gouv pour plus de précisions sur les missions du médecin coordonnateur.

 

Devenir médecin coordonnateur

Les conditions pour devenir médecin coordonnateur sont les suivantes :

  • Diplômé d’études spécialisées complémentaires (DESC) de gériatrie,
  • Capacité de gérontologie,
  • D’un diplôme d’université de médecin coordonnateur en EHPAD ou attestation de formation.

La formation se compose en deux parties, 70h pour la partie théorique et 70h pour la partie pratique. Le tout correspondra à 20 demi-journées.

Le médecin devra suivre par la suite un stage de 20 demi-journées en EHPAD, en service hospitalier sous la direction d’un maitre de stage, gériatre titulaire ou d’un DESC de gériatrie.

Les objectifs de cette formation sont de s’approprier les connaissances, méthodes et outils pour améliorer sa pratique et ainsi assurer les missions de coordination, de management, de constitution de filière, d’organisation des activités, de management de la qualité, et de conseil stratégique à la direction de l’établissement.

La rémunération varie d’un établissement à un autre mais se situe entre 3 000 et 6 200 euros brut mensuels en fonction, de son grade et de son échelon. Diverses primes et indemnités peuvent se rajouter par la suite.

 

Les qualités d’un médecin coordonnateur

Au-delà de sa fervente passion pour sa profession, un médecin coordonnateur doit aimer tant le côté administratif que pratique. Doté d’un grand dévouement pour les autres, il devra être à l’écoute et disponible des patients. Sa résistance physique est aussi élevée que son bon état psychologique.

 

Les conditions de travail du médecin coordonnateur

Nous vous conseillons d’échanger avec des confrères expérimentés pour mieux comprendre l’environnement diverse que les EHPAD peuvent offrir.

Le temps de travail fluctue selon la taille de l’établissement défini par le décret du 11 avril 2007.

– 0,20 ETP si compris entre 25 et 44 places,

– 0,30 ETP si compris entre 45 et 59 places,

– 0,40 ETP si compris entre 60 et 99 places,

– 0,50 ETP si supérieur à 100 places.

 

Retrouvez toutes nos offres d’emploi de médecin coordonnateur sur le salon virtuel

Vous pouvez aussi retrouver nos offres de recrutement de médecin DIM