Imagerie

mathieukermonial no comments

Recrutement Imagerie

 

Définition

L’imagerie médicale est un ensemble de techniques qui consiste à mettre en images différentes régions du corps humain. De manière plus large, il s’agit de toutes les techniques permettant de visualiser un grand nombre d’informations à caractère médical.

Ses objectifs peuvent être variés selon les techniques utilisées. Ainsi, elle sert principalement d’outil pour le diagnostic, mais aussi dans le traitement de certaines pathologies. Les techniques d’imagerie médicale sont aussi utilisées dans le suivi thérapeutique des patients.

Il existe deux types d’imagerie médicale selon l’objectif poursuivi : l’imagerie structurelle permet de visualiser l’anatomie des organes, leur taille, leur forme… tandis que l’imagerie fonctionnelle va permettre d’avoir des informations sur leur fonctionnement.

L’imagerie médicale peut également servir d’aide à l’intervention, par exemple lors de prélèvements ou d’injections, ceux-ci sont réalisés sous échographie lorsque la zone n’est pas palpable.

 

Les débuts de l’imagerie médicale

L’imagerie médicale apparaît avec les travaux du physicien allemand Wilhelm Röntgen sur les rayons X, qui vont poser les bases de la radiographie. Plus tard, les progrès techniques et notamment l’apparition de l’informatique ont contribué à révolutionner la médecine, en permettant aux médecins de visualiser virtuellement l’anatomie de leurs patients sur un écran.

 

Les différentes techniques utilisées

L’imagerie médicale regroupe la radiologie, l’échographie, la scintigraphie, l’IRM et le scanner. Ces spécialités sont distinctes car elles utilisent des techniques totalement différentes, plus ou moins adaptées selon les parties du corps à examiner ou l’objectif de l’examen médical (observer le bon fonctionnement d’un organe, déceler une pathologie…).

 

La radiographie

En radiologie, on utilise la technique des rayons X, qui traversent la matière et permettent d’avoir une vision par contraste de l’intérieur des organes. La radiographie est un procédé surtout utilisé par les radiologues pour observer les os du corps humain, et ainsi déceler d’éventuelles fractures, le système osseux étant le plus visible sur les radios. Cette technique permet de suivre l’évolution des lésions et fractures osseuses, en comparant des clichés pris à différents moments.

La mammographie, notamment destiné à diagnostiquer le cancer du sein, fait également partie des examens de radiologie.

 

L’échographie

L’échographie utilise les ultrasons pour observer les organes pleins de l’organisme, comme l’estomac, le foie, la vessie ou le pancréas. Grâce à une sonde émettant des ondes sonores à haute fréquence, le médecin ou la sage-femme peut visualiser les organes via un système informatique qui mesure le délai entre l’émission et la réception des ultrasons, et convertit celui-ci en images. L’échographie est employée pour examiner les organes situés au niveau de l’abdomen (échographie abdominale) ou le système urinaire (échographie pelvienne). Cette technique est notamment pratiquée pour observer le fœtus chez la femme enceinte et suivre son évolution au cours de la grossesse.

 

La scintigraphie

La scintigraphie est une méthode d’imagerie qui utilise le rayonnement d’éléments radioactifs pour détecter des lésions ou des tumeurs chez le patient.

Tout d’abord, un médicament radiopharmaceutique (MRP) est administré au patient. Les molécules radioactives contenues dans ce médicament vont alors se fixer sur les organes et les tissus. Une gamma-caméra va ensuite détecter les rayonnements émis par le corps. Cette technique permet ainsi de confirmer ou d’infirmer un diagnostic sur l’éventuelle présence de tumeurs.

Pour cet examen, on prend soin de maintenir la radioactivité à un taux faible pour minimiser les risques d’irradiation. La scintigraphie ne présente ainsi pas plus de risques qu’un examen radiologique comme une radiographie ou un scanner.

 

L’IRM

Le procédé de l’IRM (imagerie à résonnance magnétique) utilise un champ magnétique pour obtenir une vision « en coupe » du corps humain. Cette technique permet ainsi d’obtenir une image très précise des différents tissus du corps humain, permettant d’affiner le diagnostic. Elle est réalisée par un médecin spécialisé en radiologie. Celui-ci obtient des vues en 2D et en 3D des os, des muscles, de la moelle épinière, des organes et du système nerveux. Un produit de contraste peut également être injecté au patient avant l’examen afin d’obtenir une image plus précise.

Cette méthode est particulièrement utilisée pour l’imagerie cérébrale car elle permet une vue en coupe précise du cerveau, permettant d’étudier son fonctionnement. L’IRM a permis un progrès considérable dans la compréhension du fonctionnement du cerveau.

L’utilisation d’un champ magnétique n’est pas dangereuse pour l’organisme, mais la présence d’un objet métallique risque de perturber l’action de l’aimant et de faire tomber le système en panne. C’est pourquoi il faut retirer tout objet métallique (montre, piercing) avant d’effectuer l’examen, et que celui-ci est impossible si le patient possède un pacemaker, un implant ou une prothèse.

 

Le scanner

Le scanner, ou tomodensitométrie, utilise les rayons X tout comme la radiologie. Il s’agit d’un examen rapide (trente minutes au maximum) permettant comme l’IRM d’obtenir une représentation en 3D très précise des organes.

Lors du passage des rayons X, ceux-ci « traversent » le patient sous différents angles, puis les images obtenues sont traitées par ordinateur pour obtenir des vues en coupe de différentes parties du corps. L’examen permet ainsi d’avoir une vision détaillée des organes, de détecter d’éventuelles anomalies comme des tumeurs et de suivre l’évolution de celles-ci. L’injection d’un produit contrastant par intraveineuse peut précéder l’examen pour permettre un meilleur rendu à l’image obtenue.

En cas de symptômes comme des céphalées (migraines) violentes, un scanner cérébral peut être réalisé pour rechercher un problème comme une tumeur ou un anévrisme. Après un accident de la route, un scanner du corps entier peut également être demandé pour examiner les traumatismes subis par le corps.

 

Retrouvez toutes nos offres d’emploi en imagerie sur le salon virtuel

Vous pouvez aussi retrouver nos offres de recrutement de médecin collaborateur